Conte

Le lundi 20 mai 2019 / Divers

Chapitre 1



Il était une fois dans la ville de Foix, non... Il était une fois dans une petite bourgade grise et étroite une famille composée d'un père et d'une mère avec leur fils et leur fille jumeaux de naissance (haha la bonne blague !). Ils avaient été amenés à vivre là , a quelques kilomètres de leur famille, suite à l'emploi de Mr peu de temps avant que les petits ne viennent au monde. La naissance prématurée de ces enfants et leur séjour de 2 mois à l'hôpital qui a suivi a marqué profondément leurs parents se retrouvant assez seuls face à cela. 
Malgré tout, leur retour dans leur foyer et leur bon état de santé remplirent de joie le coeur de leurs parents. Les progrès, apprentissages et même les premiers pas du fils eurent lieu et ce fut un bonheur. 
Un sentiment tristounet et anxiogène demeurait cependant dans cet appartement pourtant très apprécié par cette famille. Ils se rendaient régulièrement d'ou ils venaient pour voir leurs proches, ceux-ci venaient trop peu à leur gout. 
De petites activités par-ci par là dans la ville ainsi que parcs et gros oiseaux et de petites connaissances dont un facteur et une boulangère avaient lieu et les attiraient mais rien de concret.

Une femme étrange vivait dans sa grotte juste en dessous de leur habitat. Elle sortait très peu et semblait bien méfiante. Il fallait toujours que la grotte soit fermée à double, triple, voire quadruple tours pour qu'elle soit un peu rassurée. Un jour pluvieux ou il n'y avait pas un chat dehors, des cris se firent entendre et en écoutant près de la fenêtre, les parents entendirent la femme d'en bas proférer des paroles insensées par sa lucarne. Leurs doutes se confirmèrent, c'était une sorcière qui prenait des potions hallucinatoires car elle interpellait une vieille dame et un certain homme chauve-souris alors que la rue était vide. 
Après cet épisode il n'y eu rien de très spécial mis à part la sorcière imitant les pleurs de la petite bébé.
La famille prenait ses précautions depuis son installation à faire le moins de bruit possible pour ne pas s'attirer les foudres de cette personne qui malgré qu'un troubadour venait de temps a autres lui jouer de la guitare devait être bien seule et triste. 

Un soir, une fois les enfants couchés et glissés dans leurs rêves depuis un petit moment. Le père et la mère vaquaient en sourdine à leurs activités de détente du soir (la Maman était plongée dans une histoire d'hôpital nommée l'Anatomie de Mme Grey sur la première chaine de France...) quand soudain des cris intenses se firent entendre en dessous d'eux. "Fille de joie !","Gourgandine !" ,"Enfant de trainée!" ... " Et ta charette d'excrément !" et paf ! de grands coups de pieds dans la chariotte servant a promener les jumeaux. Mais ? qu'était-ce tous ces éclats de voix ? Et cette colère injustifiée ? La sorcière maboule bien-sûr ! Le Papa voulu aller voir mais la méchante avait disparu dans sa tanière.

1 ou 2 jours après une discussion eu lieu, une discussion sans queue ni tête car quand on est possédé par la folie et que l'on consomme des champignons hallucinatoires a tous les repas notre discours part en sucette. Ainsi était la vie de la malfaitrice. La famille vivant sous tension et craignant pour la sécurité de ses enfants décida de mettre les voiles.
"Nous voulions partir depuis un moment, elle fut le coup de pied au derrière qui accéléra notre décision" clamèrent-ils. Laissant la sorcière a son triste sort ils partirent direction chez Grand-Pa et Grand-Ma, leur lieu d'origine, là ou l'air est plus pur.

Là bas ils rencontrèrent un druide à qui ils racontèrent leur histoire, celui-ci leur dit : "Fuyez ! Fuyez braves gens, les sorcières et les sorciers dans cette bourgade, on les connait ! "