Conte

Le lundi 27 mai 2019 / Divers

Chapitre 2


Chez grand-Ma et grand-Pa la vie est douce mais il faut songer a se reloger. Très vite ils trouvèrent une maisonnée totalement à leur gout. Celle-ci était sécurisée et n'avait pas besoin de travaux et disposait de la place nécessaire. Elle réunissait tous les critères essentiels à la dolce vita selon notre gentille petite famille. Cependant ils étaient bien conscients qu'ils n'avaient pas de bonne fée avec eux qui allait faire "ch'ting!" d'un coup de baguette magique, pas de naine blonde non plus. Mais pleins d'espoir et en faisant appel a des experts (à Manatthan) ils devraient y arriver a avoir cette maison, qu'elle soit a eux. Et même si la réponse serait négative pour celle là ce ne serait certainement pas la fin du monde, ils se mettraient en quête d'ailleurs. Durant de nombreux jours, le temps qui passait n'était fait que de discutions, négociations, pigeons voyageurs transportant les parchemins qu'il fallait fournir et ne semblaient pas toujours satisfaisants. Aux yeux des experts il fallait beaucoup, beaucoup de Louis d'Or vu les emplois hors du commun des parents, peut-être même un rein ou deux voire envoyer les enfants au turbin incessamment sous peu.

Que le temps est long lorsqu'on se languit de quelque chose ! Tout paraissait vivre comme des escargots sous Lexomil. D'autant que le temps était maussade, plein, plein d'escargots baveux proliféraient. Un beau jour (ou peut-être une nuit) el professor à Manatthan annonça au couple que leur cas avait tout de même éveillé l'intérêt de quelques lombards et qu'il fallait défendre leur bout de lard dans quelques jours. Que voulez-vous, les trajets en calèche sont longs Mesdames et Messieurs. 
La chaleur pesait maintenant au dessus des têtes. Les rayons du soleil envoyaient de good vibes à tout le monde, on peut dire qu'ils étaient dans un bon mood. Une question demeurait : Arriveraient-ils à rassembler assez de braves gens pour les aider à transporter leurs dernières affaires de leur logement au dessus de la sorcière jusque chez Grand-Ma et Grand-Pa ? Pas sûr, tout le monde se défilait, il faut dire qu'une sorcière ça n'attire personne. 

Le moment ou il rencontrèrent le lombard qui allait donné une pré-réponse à leur avenir fut un échec. Ce dernier n'avait pas fait son travail, il ne pensait qu'à sa retraite dans les Caraïbes comme en témoignait la grosse bulle au dessus de sa tête le représentant en short a fleurs dans un hammac sirotant un cocktail dans une noix de coco. Il allait en cuire pour ce pourceau ! Cela retardait la pré-réponse tant attendue. 
Le jour J, celui du mooving day, les parents, Grand-Pa ainsi qu'un neveu et un ami étaient là, présents, détér , solides comme le roc pour déménager. Ils suèrent sang et eau et même s'ils étaient peu nombreux leur courage vaincu. La sorcière ne sortait que brièvement le bout de son nez sans rien dire. Ils purent se délécter de bonnes saucisses, de bières et de vin au dîner pour festoyer. 

Quelques aller-retours de chariottes encore pour les dernières affaires a transporter. De l'huile de coude pour nettoyer, balayer, astiquer (casa toujours pimpante). Et encore, encore de gros escargots baveux ...