Conte

Le mercredi 30 octobre 2019 / Divers

Chapitre 3


Après moulte travaux de transports et de nettoyage pour rendre leur taverne au dessus de la sorcière les parents étaient bien fatigués. La sorcière allait se prendre une soufflante car comme l'a dit la dame en charge de la taverne, son comportement est déplorable. Mais cela ne les concernait plus, la bourgade grise était derrière eux. Le lendemain, un spécialiste les informa de tout ce qui concernait la demeure qu'ils convoitaient. Pour tout le monde ça allait être favorable, il ne manquait que l'aval du lombard songeant à sa retraite.


Le jour suivant Alleluja ! Délivrance ! C'était ok ! Il avait dit oui le mollusque ! Ils avaient des feux d'artifice dans la tête mais ne réalisaient pas que c'était réel. Et il fallait attendre encore. Des tonnes de parchemins restaient à signer chez le mollusque. Ensuite la famille s'octroya un peu de vacances, elles étaient tant attendues ! Un soleil de plomb régnait au dessus de leurs têtes. Baignades, rigolades et balades (salades ouais aussi un peu) rythmaient leurs journées. Puis retour chez Grand-Pa et Grand-Ma. Le mollusque s'étant gouré dans sa paperasse, il a fallu re-re parapher et autographier des papiers. Il y a aussi des papiers qui ont voyagé pour rien, qui ont été refaits. (Vive l'écologie !). La Maman avait un peu de temps et pouvait enfin apprendre à conduire une calèche. L'indépendance, tout ça, tout ça... Vous voyez ? Et en même temps, encore et toujours des escargots baveux, mais des trucs énormes vous saisissez ? Les escargots de Bourgogne peuvent aller se rhabiller à côté. C'est Godzilla les trucs.

Nos braves gens en viennent à se poser des questions : " L'a t'on imaginée cette maison ? Est-elle réelle ? Peut-être est-elle issue d'un pays imaginaire magique et est faite en gâteau et bonbons ?" Une date fût donnée ... Puis repoussée ... Aller on attends encore 2 semaines. Patience tant bien que mal. Des gens aux alentours, on ne sait pas comment ils font mais on les entends clamer : " Nouvelle maison, je suis trop content ! " Du jour au lendemain quoi, nous ça fait plus de 4 mois que les escargots nous collent à la peau...

Le fameux jour est arrivé, signatures définitives. On récapépete, oui c'est bien cette maison que l'on veut. Durant quelques jours encore des aller-retour ont dû être faits pour transporter des affaires dans la maison avant le grand déménagement. Un mur a été construit pour la sécurité de tous afin de ne pas chuter dans l'escalier. Et puis le grand déménagement à donc eu lieu, en 2 parties avec des gens de la famille et des amis forts sympathiques. La bonne humeur régnait même si un ami a cassé un petit bout de sa chariotte lors de son passage à la porte arrière de la maison. 

A la fin de ces deux journées de chargement-déchargement deux grandes tablées garnies de bonnes pitances régalaient tout ce petit monde. Notre jolie petite famille s'installa donc tranquillement à son aise malgré un couchage sur paillasse pour le père et la mère et un gros bloc de pierre devant l'escalier principal qui heureusement fûrent provisoires. Et petit à petit, ils s'approprièrent les lieux ne réalisant pas tout à fait leur bonheur.

Des petits réflexes qui vont vite passer restaient dans leurs cerveaux comme le fait de penser que si quelque chose casse ils appelleraient le proprio. "Ha bah non c'est nous ! Hahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahaha !"(vous en avez marre des "haha" ? Ok j'arrêtes.) Dirent-ils. L'impression aussi d'entendre encore quelques fois la sorcière claquer la porte de la tanière, mais ça s'estompe.

Après quelques semaines nos amis festoyèrent avec leurs proches tantôt monstres, sorciers, diables... (mais c'était pour de faux, Halloween oblige). Et même s'ils oublièrent le concours de citrouilles, le sanglier régala les papilles de tous, le ponch fit tourner un peu les têtes, ils mangèrent des bonbons et vécurent heureux pour toujours.